Comment une assurance vie peut-elle être liée à des fonds d’investissement sociaux ?

L’assurance vie, ce placement financier apprécié des français, a plus d’un tour dans son sac. En effet, elle peut aussi bien servir à anticiper sa succession qu’à fructifier son patrimoine. Mais saviez-vous qu’elle peut également être liée à des fonds d’investissement sociaux ? Ces derniers, aussi appelés fonds d’investissement socialement responsables (ISR), se caractérisent par le fait qu’ils prennent en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur processus d’investissement. Voyons ensemble comment l’assurance vie peut être associée à ces fonds d’investissement.

Comment fonctionne une assurance vie ?

Avant de comprendre comment une assurance vie peut être liée à des fonds d’investissement sociaux, il est important de comprendre comment fonctionne une assurance vie. Née au XVIIIe siècle, l’assurance vie est un contrat d’épargne sur le long terme. Son principal objectif est de permettre à l’assuré de se constituer un capital qu’il pourra transmettre à ses héritiers en cas de décès.

En parallèle : Assurance vie avec clause bénéficiaire au profit d’une cause environnementale : est-ce possible ?

L’assurance vie repose sur deux principaux types de fonds : les fonds en euros, dont le capital est garanti et les intérêts sont versés chaque année, et les unités de compte qui sont constituées de parts de fonds d’investissement ou de sociétés cotées en Bourse. Ces dernières sont plus risquées, mais aussi potentiellement plus rémunératrices.

Qu’est-ce qu’un fonds d’investissement social ?

Un fonds d’investissement social est une forme de placement financier qui se distingue par le fait qu’il intègre des critères ESG dans sa stratégie d’investissement. Il s’agit d’un type d’investissement qui tient compte des impacts environnementaux, sociaux et de gouvernance dans le choix de ses investissements.

En parallèle : Quelle assurance pour couvrir les investissements dans les start-ups écologiques ?

Ces fonds sont de plus en plus populaires car ils permettent d’associer rentabilité financière et impact positif sur la société. Ils sont particulièrement prisés par les investisseurs qui souhaitent donner du sens à leur épargne en la dirigeant vers des entreprises qui partagent leurs valeurs.

Lier une assurance vie à des fonds d’investissement sociaux

Recourir à des fonds d’investissement sociaux dans le cadre de votre assurance vie est tout à fait possible. Vous pouvez, par exemple, choisir d’investir une partie de votre épargne dans des unités de compte constituées de parts de ces fonds.

C’est une manière pour vous de donner du sens à votre épargne tout en bénéficiant des avantages fiscaux de l’assurance vie. En effet, les gains générés par les unités de compte sont soumis à une fiscalité avantageuse. De plus, en cas de décès, le capital constitué est transmis à vos bénéficiaires en bénéficiant d’une exonération de droits de succession jusqu’à 152 500 euros par bénéficiaire.

Les avantages de cette association

L’association d’une assurance vie à des fonds d’investissement sociaux offre plusieurs avantages. D’une part, cela vous permet de diversifier votre épargne en l’orientant vers des placements à la fois rentables et socialement responsables.

D’autre part, cela vous donne l’opportunité de participer, à votre échelle, à la transition écologique et sociale. En effet, en investissant dans des fonds d’investissement sociaux, vous contribuez à financer des entreprises qui s’engagent pour le développement durable, la lutte contre les inégalités ou encore le respect des droits de l’homme.

Enfin, cette association peut aussi être un moyen de rendre votre assurance vie plus attrayante. En effet, en cette ère de sensibilisation à l’environnement et au social, une assurance vie liée à des fonds d’investissement sociaux peut séduire des épargnants soucieux de donner du sens à leur argent.

En conclusion

Ce n’est pas un hasard si l’assurance vie est le placement préféré des français. Sa souplesse, sa fiscalité avantageuse et sa capacité à s’adapter aux évolutions de la société en font un outil d’épargne particulièrement attractif. En la liant à des fonds d’investissement sociaux, vous pouvez non seulement espérer une bonne rentabilité, mais aussi avoir la satisfaction de savoir que votre argent est utilisé de manière responsable. De quoi donner un nouveau sens à votre épargne !

Les critères de sélection des fonds d’investissement sociaux

Lorsque vous souhaitez lier votre assurance vie à des fonds d’investissement socialement responsables (ISR), il est essentiel d’examiner attentivement les critères de sélection de ces fonds. En effet, tous les fonds ISR ne se valent pas et certains peuvent même être qualifiés de "greenwashing", c’est-à-dire qu’ils prétendent être écologiques ou socialement responsables sans pour autant respecter des critères rigoureux.

C’est pourquoi, il est recommandé de se pencher sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) utilisés par le fonds pour sélectionner ses investissements. Ces critères peuvent inclure, par exemple, la consommation d’énergie et d’eau de l’entreprise, sa politique en matière de diversité et d’inclusion, ou encore sa politique de rémunération des dirigeants.

En outre, il est également important de vérifier si le fonds est labellisé ISR par une autorité de régulation. Ce label garantit que le fonds respecte une méthodologie rigoureuse et transparente dans la prise en compte des critères ESG.

Finalement, n’oubliez pas que même si ces fonds visent à avoir un impact positif sur la société, ils comportent également un risque de perte. Comme pour toute forme d’investissement, il est essentiel de bien comprendre les risques avant de prendre une décision.

Le rôle de l’assureur dans le choix des fonds ISR

Lier son contrat d’assurance vie à des fonds ISR nécessite une certaine vigilance. En effet, c’est l’assureur qui propose une sélection de fonds dans lesquels vous pouvez investir. Il convient donc de vérifier que celui-ci propose bien des fonds ISR dans sa gamme de produits.

Par ailleurs, certains assureurs vont plus loin et intègrent les critères ESG dans leur politique de placement de manière plus générale. Ils peuvent par exemple exclure de leur portefeuille les entreprises qui ne respectent pas certaines normes environnementales ou sociales, ou encore favoriser les entreprises qui s’engagent dans la transition écologique.

En outre, il est également possible que l’assureur propose des contrats d’assurance multi-supports qui incluent à la fois des fonds en euros garantis et des unités de compte liées à des fonds ISR. Ce type de contrat offre une certaine souplesse puisqu’il permet de moduler la répartition de son épargne en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.

Il est important de souligner que, quels que soient les choix de l’assureur, c’est à l’épargnant de prendre la décision finale quant à l’affectation de son épargne.

En conclusion

L’assurance vie est un outil d’épargne flexible et adapté à de nombreux objectifs patrimoniaux. Y associer des fonds d’investissement sociaux peut vous permettre non seulement de diversifier votre épargne, mais aussi de contribuer à des causes qui vous tiennent à cœur.

Cependant, il est primordial de bien comprendre les caractéristiques de ces fonds et de choisir soigneusement ceux dans lesquels vous souhaitez investir. Pour cela, il peut être utile de se faire accompagner par un conseiller financier qui pourra vous aider à définir votre profil de risque et à sélectionner les fonds les plus adaptés à vos objectifs.

Enfin, n’oubliez pas que l’assurance vie est un placement à long terme. Il est donc conseillé de régulièrement revoir l’orientation de votre épargne en fonction de l’évolution de vos projets et de votre situation personnelle.